Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Airsoft Backstage

Les Billes Bio : Mythe ou Réalité ?

4 Janvier 2017 , Rédigé par Airsofteur Masqué Publié dans #Général

Aujourd’hui je souhaite aborder le sujet des billes « Bio ». Encore un sujet qui divise, sur lequel on débat et qui laisse certains airsofteurs septiques ! Je vais donc tenter de répondre aux différentes idées reçues sur les billes bio afin de vous prouver qu’il ne s’agit pas d’une arnaque issue  d’hommes blancs cisgenre Illuminati souhaitant asseoir leur domination patriarcale et vous vendre des billes normales plus chères !

 

Idée reçue n°1 : Les billes bio ne sont pas bio, c’est juste un argument commercial.

Bien entendu, nous n’avons pas toujours moyen de prouver la composition de nos billes et il est bien possible que certaines marques peu scrupuleuses vendent comme étant « Bio » des billes qui ne le sont pas (après tout, on trouve bien des billes Tanio Koba qui ne le sont pas).
Cependant, de nombreuses marques de billes bio sont certifié comme tel par des organismes comme le TÜV Rheinland.

Contrairement aux billes « classiques » composé d’un matériau plastique, dérivée de pétrole, les billes bio sont quant à elles composées majoritairement de PLA.
Le PLA est un simili-plastique biodégradable, il s’agit d’Acide Polylactique, c’est-à-dire de manière plus claire : de l’amidon de maïs. Le PLA est entre autre beaucoup utilisé dans le domaine alimentaire pour les emballages.


Dans le cadre des billes d’airsoft, le PLA est parfois alourdi avec divers matériaux comme le Sulfate de Baryum (BaSO4) qui est un solide minéral cristallin relativement dense et utilisé pour alourdir de nombreux matériaux.

Les billes bio passant la certification TÜV Rheinland ont souvent un taux de biodégradabilité établi a plus de 90% (dans des conditions de test laboratoire »

 

Idée reçue n°2 : De toute façon les billes bio ne servent à rien, elles ne se détériorent pas dans la nature.

En effet, à notre échelle de temps, nous avons rarement l’occasion de voire une bille se désintégrer sur le sol de notre terrain d’airsoft.
Cependant, si ces billes ne se détériorent pas en quelques semaines, c’est principalement dû au verni apposé lors du polissage de la bille. Comme expliqué précédemment, les matériaux composant une bille d’airsoft se décomposeront en quelques dizaines de jours dans la nature si la bille est réduit à l’état de poudre, et ce à plus de 90%.

Certes, la bille est protégée par sa couche de verni, cependant leur durée de vie dans la nature est très très loin de celle des billes en plastique qui survivront des centaines voire des milliers d’années avant de disparaitre.

 

De plus, une bille bio, en plus d’être « Bio Dégradable » est avant tout « Bio Assimilable ». J’entends par là qu’elle n’est pas toxique pour l’organisme si jamais celle-ci est ingérée. Alors oui, vous prenez rarement des billes avec du lait au petit déjeuner (même s’il s’agit d’amidon de maïs) mais n’oublions pas que beaucoup d’airsofteurs jouent dans la nature et que les billes se retrouve au sol dans des espaces occupés le reste du temps par une faune susceptible de confondre nos billes avec de la nourriture. Il est donc un peu de notre devoir d’airsofteur avec une bonne conscience de ne pas aller intoxiquer nos amis Bambi et Panpan dans la forêt !

 

Idée reçue n°3 : Les billes bio sont de moins bonne qualité que les billes « classiques »

Ici encore, tout dépend de la marque et la qualité globale de la bille. Il existe certes des mauvaises billes bio comme il existe de mauvaises billes classiques.
Mais si on compare des gammes de billes équivalentes, par exemple des billes classiques et bio d’une même marque, les billes bio auront la même régularité et la même rotondité qu’une bille classique.
En effet, bien que le PLA soit un matériau bio-dégradable, il s’agit d’un simili-plastique qui se comporte de manière similaire lors de la fabrication.


De plus les billes bio subissent le même type de polissage et ont le même genre de verni que les billes classiques.
Les billes bio ne sont donc pas des petites balles de golf, leur aspect extérieur est la plupart du temps parfaitement lisse.

 

Idée reçue n°4 : Les billes bio ça gonfle, ça bourre dans les canons et ça les encrasse.

Je vais me répéter je crois, mais il est en effet possible de connaître ce genre de mésaventure avec des billes de mauvaise qualité ou ayant un défaut.

Mais de manière générale, les bille bio ne sont pas composée d’éponge organique et ne vont pas gonfler en prenant l’humidité.
De plus, avec le verni appliqué (que j’ai déjà mentionné), celles-ci sont protégées pour ne pas se détériorer à l’impact ou dans votre canon.

A l’impact, des billes bio peuvent exploser en petits éclats au même titre que des billes en plastiques. En fait, j’aurais même tendance à dire que les billes « classiques » ont plus tendance à casser à l’impact que des billes bio, les billes bio ayant souvent plus tendance à se déformer sous la pression qu’à casser net.


Pour conclure, je ne cherche pas à me faire l’avocat de la bille bio en vous inventant des arguments fallacieux mais plutôt à remettre en place certaines idées reçue qui ont tendance à trop vite se répandre avec les « on dit » sur les terrains.

Il est évident que certains joueurs sont attirés par les billes pas chères car, s’agissant d’un consommable, le budget fond assez vite. Il ne faut cependant pas négliger la qualité des billes, qu’elles soient bio ou non. Des billes de qualité prendront mieux l’effet hop-up, demandant un réglage moins important de celui-ci, augmenteront la régularité de vos tirs et souvent votre portée et votre précision.

Mais dans la mesure du possible je vous invite à utiliser des billes bio car être airsofteur ne veut pas dire mépriser la faune et la flore habitant les terrains qui nous donnent la chance de pratiquer notre loisir.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
et le vernis il est bio assimilable ? parceque bon si une bille n'est pas polluante , quid de millions de billes et plus ?
Répondre
J
En sachant que le pla n'est pas biodégradable dans des conditions naturel présentes dans les partie d'airsoft, elles mettront autant de temps que celle issu du pétrole. <br /> Le pla est biodégradable dans des conditions industrielles. <br /> Pour les sources voir les nombreuses thèses sur le sujet .<br /> Le mieux serait des billes en PHA .
Répondre
J
Bonjour c'est encore moi lol...<br /> Tu vas finir par me détester... Non moi j'aime bien ton article, car ce que tu y dit est globalement vraie. Maintenant, je sais qu'il y des comparaisons faites et des testes mal réalisés sur les comparatifs de dégradation, en fait c'est pas un teste qu'on peut faire sur une semaine, un mois voir un ans. La bille bio et faites en PLA la plupart du temps, certaine sont chimiquement alourdies, mais pas forcément toutes, pour certaines, on comprime la matière pour las rendre plus dense et plus lourdes, le problème initial est bien ce foutu vernis sans lequel rien de serait possible, en fait pour que la bille se dégrade, il faut que se verni soit entamé par action mécanique, ici on parle d'une abrasion avec le frottement de la terre, le plastique étant lui biologique, il se dégradera avec le temps... Donc moi j'aime bien ta conclusion et j'adhère totalement.
Répondre
B
Bon article, mais dommage qu'il n'y ait aucune source pour valider les arguments :(
Répondre
S
Très bon article et les idées reçues sont plutôt bien analysées ! Même avis que toi concernant ta conclusion
Répondre